Game Central Index du Forum -> Game Central : Aide -> Les jeux vidéos en général -> Wii/WiiU -> Super Mario Galaxy 2

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  
Auteur Message
Skyline
Modérateur Rédacteur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2011
Messages: 82
Masculin Poissons (20fev-20mar) 兔 Lapin
<blink> </blink>: 88
Moyenne de points étoile: 1,07
Pseudo sur les jeux en ligne: xixdu62

MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 04:04 (2011) Sujet du message: Super Mario Galaxy 2 Répondre en citant

Il n'est jamais facile de prendre la relève d'un titre remarquable, surtout lorsqu'il s'agit d'un softaussi mémorable que Super Mario Galaxy. A l'occasion de son entrée en scène sur Wii, le plombier s'était efforcé de repousser les limites de la décence en matière de plates-formes en choisissant d'évoluer là où rien ne pouvait risquer de brider ses capacités d'acrobate né : dans l'espace. Jouant avec les astres tel un enfant des étoiles insatiable, Mario découvrait les joies de la gravité et faisait sienne la loi de l'attraction propre aux myriades de micro-planètes qui lui tendaient les bras. Mais comme tous les néophytes s'aventurant pour la première fois dans l'inconnu, Mario en est revenu avec un sentiment d'inachevé, persuadé qu'il devrait y retourner pour s'affranchir de l'appréhension qui avait pu l'empêcher de donner toute la pleine mesure de son talent. Aussi sceptiques que nous étions au moment de l'annonce de cette suite, nous voici maintenant contraints d'admettre qu'il y avait effectivement matière à creuser le concept bien au-delà de ce que le premier volet avait bien voulu nous montrer.





En regard de l'énorme potentiel ludique que renferme Super Mario Galaxy 2, on a presque le sentiment que l'objectif de Super Mario Galaxy était avant tout de permettre aux joueurs de se familiariser avec le concept d'évolution dans l'espace avant que le second volet ne s'attaque réellement aux choses sérieuses. Super Mario Galaxy 2 reprend donc la base de son prédécesseur en guise de canevas et se borne à y ajouter une quantité presque révoltante de trouvailles géniales et de clins d'oeil aux anciens opus de la saga. Difficile, d'ailleurs, de trouver plus fertile comme source d'inspiration que le parcours de la mascotte de Nintendo, chaque nouvelle galaxie explorée étant l'occasion d'introduire autant d'idées nouvelles que de références directes à Super Mario World, Super Mario 64 ou Super Mario Bros. 3, pour ne citer que ceux-là.





Il en résulte une diversité de gameplay indécente, celle-ci expliquant en grande partie pourquoi le joueur reste scotché à l'écran alors même qu'il croyait avoir déjà tout vu dans Super Mario Galaxy. Il faut dire aussi que la manière dont le titre est construit nous pousse à aller toujours de l'avant, tuant dans l'oeuf tout risque de lassitude en nous empêchant de rester trop longtemps sur une même planète. La totalité des étoiles cachées dans chaque galaxie n'est en effet jamais accessible lors de votre première exploration des lieux, ce qui vous permet d'enchaîner les mondes rapidement tout en sachant qu'il restera encore beaucoup à accomplir sur ces mêmes planètes lorsque vous y reviendrez par la suite. Le jeu comporte d'ailleurs un nombre stupéfiant de galaxies qui bénéficient chacune d'un level design bien particulier et d'une thématique radicalement distincte de celle des autres. On a donc toujours envie d'en voir plus, de découvrir ce que nous réserve l'étoile suivante, aussi bien en termes degameplay qu'en termes d'ambiance.





Les Luma auront beau vous conseiller de faire des pauses régulièrement, le soft vous donnera toujours une bonne raison de prolonger votre session de jeu au-delà du raisonnable. Parfois, ce sera une étoile farceuse qui apparaîtra dans un monde déjà visité, vous invitant à découvrir une autre facette de celui-ci. A d'autres moments, ce sera une lettre vous enjoignant de venir relever un nouveau défi. L'obtention de chaque étoile du jeu fait appel à des astuces degameplay différentes de celles déjà utilisées, preuve de l'incroyable diversité du soft dans son ensemble. Et n'oublions pas non plus les passages obligés dans les forteresses de Bowser qui sont l'occasion de vérifier régulièrement les talents du joueur sur des parcours d'obstacles assez intenses, à vous donner le tournis !





Mais si la diversité de Super Mario Galaxy 2 est due, en grande partie, à son level design incroyable, elle découle également des innombrables capacités d'action du personnage. La panoplie de mouvements de Mario n'est pas seulement ultra-complète et intuitive, elle est aussi enrichie par la présence de tous les pouvoirs spéciaux inhérents aux costumes que peut revêtir le plombier. A ceux que l'on avait déjà pu découvrir dans le premier volet (abeille, fantôme, ressort) s'ajoute un certain nombre de talents inédits qu'il faudra apprendre à maîtriser. Se prêtant tout à fait aux balades sur les planètes les plus « tendres », la foreuse permet par exemple de perforer la surface d'un astre pour en explorer l'intérieur ou ressortir de l'autre côté. Lorsque la caméra bascule en vue 2D, il devient même possible de ricocher sur des parois obliques pour modifier sa trajectoire dans les différentes strates de la planète. Equipé aussi bien pour les environnements souterrains qu'aériens, Mario peut désormais revêtir la tenue légère du cumulonimbus pour créer des plates-formes nuageuses dans le ciel. Enfin, la transformation en pierre lui confère la solidité d'un roc et lui permet de se mettre en boule pour tout broyer sur son passage.





Et pour compléter ce tableau, notre cosmonaute à moustache peut aussi faire appel à Yoshi, sa monture fétiche depuis Super Mario World. Même si ce dernier n'est pas accessible sur la totalité des niveaux du jeu, les mondes qui lui sont dédiés font preuve d'une étonnante inventivité. Capable de pédaler un court instant dans les airs, Yoshi peut aussi gober les adversaires les moins piquants pour les engloutir d'un seul coup, quitte à recracher les carapaces les moins faciles à digérer. La langue de Yoshi est d'ailleurs mise à contribution pour tirer sur certains mécanismes, mais attention à ne pas se faire scotcher les lèvres par des ennemis en mal d'affection. Toujours aussi avide de fruits en tout genre, Yoshi a la chance de pouvoir goûter ici à de toutes nouvelles saveurs. Le piment rouge, par exemple, lui donne le feu aux fesses et lui confère un turbo très utile pour gravir les côtes les plus raides. La prune lui donne des gaz fort bienvenus pour lui permettre d'évoluer dans les airs tel un ballon de baudruche en expulsant de l'air par la bouche. Enfin, la poire fait apparaître des chemins invisibles en donnant à Yoshi des allures de luciole.





Bien qu'il soit plus hardcore que son aîné en termes de difficulté, Super Mario Galaxy 2 ne laisse pas pour autant les néophytes à la traîne. Des panneaux d'aide peuvent ainsi être consultés à certains endroits délicats et nous montrent comment utiliser certaines techniques pour progresser plus efficacement. Le Super Guide, hérité de New Super Mario Bros. Wii, est aussi là pour servir de joker à ceux qui auraient envie de baisser les bras après de nombreux échecs successifs. Bien sûr, tout cela est facultatif et rien n'oblige les joueurs à demander le secours d'Harmonie pour aller chercher les étoiles plus inaccessibles. Nintendo a même pensé à inclure un DVD bonus pour aider les plus néophytes à se familiariser avec les innombrables astuces de gameplay que renferme le jeu. Quant au mode coopératif, il se révèle bien plus abouti que dans le premier volet. Non seulement le joueur 2 peut récupérer les fragments d'étoiles et les balancer sur les ennemis (comme le joueur 1), mais il peut aussi utiliser le pointeur pour immobiliser ses adversaires et attraper certains objets, par exemple pour stocker une pièce en réserve afin de la donner ensuite à Mario lorsqu'il se fait toucher. Plus marrant mais beaucoup moins utile, le joueur 2 peut utiliser les touches + et - pour applaudir le joueur 1 ou au contraire le siffler à l'aide du haut-
parleur de la Wiimote.





Terminons en précisant que Super Mario Galaxy 2 jouit d'une durée de vie assez incroyable. Car l'aventure comporte, dans sa globalité, pas moins de 240 étoiles à dénicher. Pour voir la fin du jeu, vous devrez d'abord rassembler un minimum de 70 étoiles, auxquelles on peut ajouter 50 étoiles facultatives. Celles-ci s'acquièrent généralement de deux façons différentes. Vous devrez soit nourrir les goinfres Luma pour qu'ils débloquent les galaxies cachées, soit mettre la main sur un maximum de médailles comète. Ce sont en effet ces dernières qui font apparaître les comètes farceuses dans les galaxies déjà visitées, donnant lieu à des niveaux en contre-la-montre assez tendus. Mais le jeu ne s'arrête pas là puisque, si vous parvenez à récupérer les 120 premières étoiles du jeu, vous pourrez partir en quête de 120 nouvelles étoiles vertes disséminées à travers tous les niveaux. Ce sera, par exemple, l'occasion de refaire l'aventure en contrôlant Luigi, dont les propriétés physiques sont légèrement différentes de celles de Mario. Les joueurs chevronnés en auront donc pour leur argent s'ils veulent boucler le soft dans son intégralité.


Xixdu62
_________________
Soit proches de tes amis et encore plus de tes ennemis


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 04:04 (2011) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Game Central Index du Forum -> Wii/WiiU Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Traduction par : phpBB-fr.com