Game Central Index du Forum -> Game Central : Aide -> Les jeux vidéos en général -> Xbox/Xbox 360/Xbox 720 -> Halo,Halo 2

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  
Auteur Message
Skyline
Modérateur Rédacteur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2011
Messages: 82
Masculin Poissons (20fev-20mar) 兔 Lapin
<blink> </blink>: 88
Moyenne de points étoile: 1,07
Pseudo sur les jeux en ligne: xixdu62

MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 17:38 (2011) Sujet du message: Halo,Halo 2 Répondre en citant

Figurant clairement comme le fer de lance de la Xbox Halo fait une entrée remarquée sur la nouvelle console Microsoft mais également dans le monde des FPS. Un titre qui n'a pas manqué de faire saliver de nombreux joueurs depuis l'annonce de son développement et qui pourrait bien se révéler comme une véritable killer-app de la Xboite.





Alors que des milliers de joueurs PC l'attendaient au tournant, c'est donc finalement sur la console du géant américain que nous découvrons Halo. La trame de cette aventure prend place dans un univers futuriste où les hommes bien loin de leur planète d'origine livrent une guerre sans merci contre une race extra-terrestre connue sous le nom de Covenants. Au milieu de ce conflit c'est dans la peau de Master Chief que vous aurez l'occasion de vous illustrer en sauvant votre espèce. Unité de combat hyper entraînée et véritable machine à tuer vous êtes tiré de votre sommeil cryogénique pour vous plonger directement dans le feu de l'action. Votre vaisseau est en proie à une invasion alien, réglage de la visée de votre casque, par un professeur et zou c'est sans armes ( donc nu comme un ver ) que vous vous lancez dans les couloirs du vaisseau pour rapidement vous équiper du flingue qui va bien et causer du pays aux Covenants. Suivront alors de nombreux lieux à visiter que ce soit indoor ou outdoor dans des niveaux parfois immenses. Le gameplay lui aussi réservera quelques surprises puisque si la majeure partie du titre se décline sous les traits d'un FPS pur et dur, la conduite de différents véhicules sera également autorisée.





Ne faisons pas durer davantage le suspens, Halo est tout simplement un titre remarquable. C'est tout d'abord visuellement que l'on se prend une grande giffle avec des environnements tout simplement impressionnants. Les niveaux sont particulièrement vastes, alternant les décors, les ambiances et les effets de lumière avec un réalisme surprenant. Les textures sont de leur côté d'une qualité exceptionnelle et un petit coup de lampe torche sur les murs permettra d'en prendre plein les mirettes avec des effets particulièrement bien réalisés. L'ensemble reste par ailleurs parfaitement fluide même lorsque les tirs colorés des aliens fusent dans tous les sens et que bien entendu vous ne manquez pas de donner la réplique, seul ou accompagné. Autre élément de taille dans Halo, un niveau d'I.A assez bien élaboré et qui sera l'occasion de pas mal de surprises. On assiste donc à des scènes inattendues comme l'alien qui se jette au sol lorsque vous lancez une grenade, celui qui se cache derrière les arbres, l'autre qui rameute ses potes ou encore celui qui se planque comme un couard derrière son bouclier.





Point sensible dans ce titre, le gameplay. Je l'annonce tout net je ne suis généralement pas fan des shoots sur console tant le confort de la souris et du clavier me paraît incomparable avec celui d'un pad avec ce type de jeu. La maniabilité est ici tout simplement déconcertante d'efficacité et l'on reste avec l'énorme manette greffée aux mains sans perdre une seule miette de l'action. Tout juste la conduite de certains véhicules s'avère t-elle parfois pénible dans les lieux confinés. On passe donc de missions en missions, remplissant les différents objectifs proposés dans chaque niveau. On dispose de différentes armes à utiliser et fait très intéressant, il est possible de piquer celles des ennemis. Leur puissance de feu est variable et certaines parfois particulèrement dérisoires face aux vagues d'aliens. On note par ailleurs une restriction au niveau équipement qui n'autorise que deux armes à la fois. Outre la partie purement FPS et comme nous le disions plus haut, il est également permis de piloter différents véhicules. Jeep, Tank, Hovercraft ou encore vaisseau qui permettront de varier un peu le gameplay même si leur maniabilité est parfois déroutante.
Si Halo dispose déjà d'une campagne en solo assez conséquente, il réserve également quelques surprises au niveau du multijoueur. Mode coopératif en écran splitté, parties plus classiques de deathmatch ou CTF, les types de parties sont en nombre impressionnant. Puisque l'on peut jouer jusqu'à 4 sur une même Xbox le nombre de joueurs peut aller jusqu'à 16 en reliant 4 machines ensemble. Halo offre de nombreuses heures de jeu en perspective avec ce mode multi qui devrait probablement surclasser les autres shoots sur console à ce niveau là.
En somme, si on savait que Microsoft fondait de nombreux espoirs dans ce titre on comprend mieux pourquoi. Halo devrait sans nul doute se placer comme l'une des références majeures en terme de FPS sur console. On en a beaucoup parlé avant sa sortie et on devrait continuer après tant il s'avère d'une qualité absolument remarquable.


Considéré comme l'un des tous meilleurs FPS consoles aux côtés du mythique Goldeneye de Rare, Halo avait fait les beaux jours de la Xbox en prenant la tête de son line up de lancement. Aujourd'hui, tout le monde attend fiévreusement sa suite en frétillant d'une impatience qui touche au fanatisme. A l'heure de vérité, tout ce brouhaha commercial autour du FPS de Bungie, était-il mérité ? Vous flippez là, hein ?





Au cas où vous ne seriez pas au courant, à l'heure où vous lirez ces lignes, Halo 2 sera déjà soigneusement logé dans les rayons des vendeurs consciencieux et déchaînera les passions de joueurs ayant claqué leur budget mensuel tôt le matin. Et on ne les blâmera pas de s'être précipité pour faire leur achat car on peut déjà le dire, Halo 2 vaut son pesant de cacahuètes et même si parler de révolution est abusif, ce second opus prend en tout cas la première marche du podium des FPS sur consoles.
Nous voilà donc de retour dans le rôle du Master Chief après avoir préalablement suivi dans l'introduction le destin de l'officier Covenant qui était en charge de la défense du Halo du premier épisode. Pour lui, la sentence se veut exemplaire et pourtant on le retrouvera dans le rôle de l'Arbiter, soldat besogneux mais redoutable, fait pour être sacrifié au cours de missions capitales mais suicides. Parallèlement, les Covenants peaufinent leur vengeance à l'égard de la Terre qui ne tardera pas à essuyer une attaque de grande envergure.





Si vous attendiez de Halo 2 une colossale masse de nouveautés et de choses inédites, grand bien vous fera toutefois de relativiser et de constater que, finalement, elles ne sont pas si nombreuses. En premier lieu, on découvrira vite l'une d'elle qui consiste à pouvoir utiliser 2 armes à la fois (oui, on le faisait déjà dans Goldeneye) tout en sachant que ces armes peuvent être différentes. Un needler à gauche et un SMG à droite par exemple, utilisés de manière indépendante. La contrepartie d'une telle puissance de feu étant que vous ne pourrez plus utiliser l'attaque de mêlée et surtout que vous devrez faire une grosse croix sur des grenades plus que jamais utiles. L'autre ajout nettement plus amusant à mon goût concerne la possibilité d'aborder les véhicules, plus nombreux au passage que dans Halo. En se positionnant correctement sur la trajectoire d'un banshee, on pourra grimper dessus et éjecter son pilote d'un bon coup de latte dans ce qui sert de gencives à un Covenant. Jouissif. Mais paradoxalement, ce qu'on apprécie le plus là-dedans, c'est de constater que ce que vous faites, vos ennemis n'hésiteront pas à le faire aussi. On est bigrement surpris la première fois qu'un Elite nous gicle de notre siège.
Toujours au chapitre du tout beau tout neuf, citons le fait que le scénario nous emmènera vivre le destin du fameux Arbiter de l'intérieur. Certaines missions nous verront effectivement incarner ce personnage Covenant. L'occasion de découvrir les joies de l'une des nouvelles armes du jeu, la lame d'énergie, une arme de combat rapproché dévastatrice et particulièrement plaisante à employer.
Et pour finir, les joueurs attentifs au tutorial apprendront que la nouvelle armure du Master Chief dispose d'un bouclier se rechargeant plus vite. Il faut savoir qu'on n'a pas de jauge de vie dans Halo 2, seulement un écran de protection qui une fois vide nous laisse parfaitement vulnérable, ce qui contraint le joueur à se couvrir et à éviter de trop foncer dans le tas.





Pour le reste, Halo 2 c'est "simplement" Halo en mieux. A commencer par l'IA. Les alliés qui vous suivront fréquemment réagissent vraiment à ce qui se passe et la plupart du temps, ils le font bien mais c'est surtout du côté des Covenants qu'on trouve de quoi se réjouir. Bungie signe probablement la meilleure intelligence artificielle d'un FPS console. Comme dans le premier, on retrouve les diverses classes d'ennemis qui réagissent chacun à leur manière. Les petits teigneux s'enfuient dès qu'on s'approche trop, les gros boeufs vous foncent dessus sans peur et les Elites ou les Escortes, très vicieux, vous tombent dessus par derrière sans crier gare. On pourra constater ces multiples attitudes en usant de cette bonne vieille astuce de la grenade à plasma que l'on colle sur un ennemi. Les plus idiots courent vers leurs alliés et font exploser tout le monde alors que les plus malins iront parfois jusqu'à jouer les kamikazes pour vous emmener avec eux. Mais ils ne sont pas à l'abri de comportements regrettables pour autant. En dehors de certaines zones dont on ne peut sortir qu'après avoir fait le vide total, lors de la traversée des niveaux, on peut tout à fait fuir comme un lâche à toutes jambes. Si les Covenants sont rusés comme des renards de l'espace, on s'étonne qu'ils refusent obstinément de se battre une fois en dehors d'un périmètre donné. Pour le coup, la crédibilité en prend un coup, le challenge du jeu aussi. Amis tricheurs, bonjour, vous avez une super astuce de
 jeu.





Il faudra donc se montrer prudents dans Halo 2 et savoir user des environnements pour se mettre à couvert et ne pas trop s'exposer à des dangers qui viendront, de plus, de toutes les directions. L'arrivée d'adversaires nantis de jet packs vous contraindra ainsi à veiller à la menace qui vient du ciel. Et mieux vaudra viser juste, cars si on peut toujours se servir de n'importe quelle arme trouvée au sol, les munitions sont souvent limitées et se trouver à court est donc fréquent. Il faudra alors savoir faire feu de tout bois et souvent user et abuser des attaques de mêlée, un bon coup de crosse dans les mandibules des aliens, c'est aussi fun qu'efficace.


L


Fort d'enrichissements à droite à gauche, le gameplay de Halo repose toujours sur les bases qu'on connaît déjà : une IA de qualité et une action intense. S'il est linéaire, Halo 2 s'évite toutefois de céder au "tout scripté et ça se voit" d'un Medal Of Honor. Les environnements sont variés et surtout le level design se montre moins simpliste qu'on avait pu le voir dans les derniers niveaux du premier Halo. Mais la mise en scène de l'action reste une composante essentielle de l'immersion. Si le jeu revient toujours à nous faire tirer sur tout ce qui a une tête de bigorneau avec ou sans coquille, on le fera dans des situations diverses, sous la pression d'événements extérieurs et faisant face à certaines situations imprévues de bon aloi. Les réactions ennemies, variées elles aussi, permettent également et subtilement d'empêcher les choses de tourner en boucle, il suffit d'une petite phrase qu'on n'avait jamais entendu pour retrouver le sentiment de faire face à un personnage qu'on n'a pas déjà descendu 28 fois. Dans le même registre, on remerciera l'animation des personnages qui se compose de nombreux mouvements.





C'est de cette manière qu'Halo 2 fait oublier qu'il reste dans le fond un shooter très basique qui consiste dans 90 pour cent des cas à dégommer tout ce qui bouge à l'écran. Car si on a bien souvent un objectif quelconque (désactiver un bouclier, décrocher une station etc.) on passe tout de même son temps à aller de pièces en pièces pour faire le vide. Il serait facile de taxer le jeu de redondance et il faut dire qu'elle saute parfois aux yeux : une traversée de niveau, une zone "arène" avec une déferlante d'ennemis et rebelote comme on dit dans le jargon. Il est indéniable que Bungie aurait pu se fouler pour ajouter plus de séquences détonantes qu'on en trouve déjà dans le jeu. Pourtant, pad en main, les choses sont suffisamment bien montées pour qu'on ne souffre pas de cet aspect et le jeu réserve de nombreux combats épiques et plein d'adrénaline. Des ennemis tout autour de vous, une déflagration à droite, une à gauche pendant que vous abordez un véhicule pour tenter de vous sortir d'une situation délicate... Vous revenez au sol, plus de munitions, va falloir jouer des coudes pour les ennemis trop collants et lourder les grenades pour les observateurs distants. Les progrès de level design n'y sont pas non plus étrangers avec des niveaux plus riches et vivants, bien que certains passages se montrent moins inspirés que d'autres. On pensera par exemple au second chapitre Covenant qui frise l'ennui.





Fait rarissime dans un FPS, le scénario joue lui aussi une grande part dans l'immersion. Pas forcément révolutionnaire mais de bonne facture dans le genre Sci-Fi, on apprécie surtout qu'il soit clairement mis en avant et servi par des cinématiques de haute volée, longues et réalisées avec un grand soin. On se laisse facilement prendre par les histoires parallèles de l'Arbiter Covenant et du Master Chief humain. Bien entendu, Halo 2, ce n'est pas que du solo, c'est aussi une grosse composante multijoueur malheureusement, difficile de se faire une idée avec des serveurs Xbox Live tout vides. Mais avec les moyens du bord, on peut déjà assurer que le mode coop fera des heureux (on lui reprochera tout de même de ne pas être online) et jusqu'à présent aucune partie multi de Halo n'a laissé indifférent. En quelques mots, on dira que Halo 2 n'est pas une révolution, ou alors seulement dans le buzz marketing de Microsoft. Mais diable, quel bon jeu !


Xixdu62
_________________
Soit proches de tes amis et encore plus de tes ennemis


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 17:38 (2011) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Game Central Index du Forum -> Xbox/Xbox 360/Xbox 720 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Traduction par : phpBB-fr.com